Non classé

MICROSOFT AUDIENCE NETWORK

Bientôt disponible en France

C’est la rentrée ! Et Microsoft en profite pour annoncer le lancement d’Audience Network en France et en Allemagne. 

Au total, ce sont 57 millions d’utilisateurs supplémentaires qui seront exposés au réseau Display de Microsoft à partir du 8 septembre 2020, dont 26 millions dans l’hexagone.

Une annonce intéressante, puisqu’elle prévoit une période de gratuité jusqu’au 21 septembre 2020.

A noter : Ce lancement en France va s’effectuer en deux phases distinctes, mais nous n’avons pour l’instant pas de précisions sur la seconde phase. 

À partir du 8 septembre, il sera donc possible de diffuser des annonces aux formats natifs sur le réseau Microsoft. Ce réseau est, pour le moment, uniquement constitué d’emplacements propriétaires Microsoft tels que Bing, Outlook ou MSN. C’est donc la promesse d’une maîtrise de l’environnement de diffusion, de brand safety et d’une expérience client positive. 

Exemple de diffusion sur le Microsoft Audience Network

Comment mettre en place les annonces du Microsoft Audience Network ?

En réalité, vos diffusions via MAN (Microsoft Audience Network) vont s’activer automatiquement. Néanmoins, il ne sera pour le moment pas possible de mettre en place des campagnes uniquement dédiées au Display. Il vous faudra passer par le Search pour diffuser un “mix” Search & Display. 

Pour fonctionner, le système va reprendre l’ensemble des options de ciblage déjà présentes sur vos campagnes en y associant la technologie Microsoft Graph (IA) afin de diffuser votre publicité auprès des cibles les plus adaptées. Il vous suffira d’implémenter les images de votre choix dans l’interface.

Notez : l’utilisation des images via le Microsoft Audience Network n’aura pas d’impact sur le Quality Score de vos annonces, mais elles vous permettront d’obtenir un volume d’impression et de clic supplémentaire (augmentation du reach). 

Si vous ne définissez pas d’image, Microsoft le fera automatiquement en effectuant une sélection par défaut dans sa banque d’image. Pour assurer une cohérence de marque parfaite, il est donc recommandé de prendre les devants. 

Le plus simple est de réutiliser les assets créatifs que vous possédez déjà et idéalement, déjà présent sur votre site. Le format recommandé est une image en 1200 x 628, ne comportant aucune indication textuelle. Des caractéristiques techniques que vous pouvez retrouver ci-dessous :

Spécification technique pour les visuels Microsoft Audience Network

Il est conseillé de varier vos visuels et de les A/B tester afin de maximiser l’effet d’Audience Network. On note cependant l’existence d’un Frequency Capping qui va empêcher une répétition trop rapide.

Pour assurer une diffusion maximale lors de cette phase de lancement, il ne faudra pas oublier d’appliquer un ajustement d’enchère allant jusqu’à +900 % sur l’Audience Network. Dans le même cas, si vous ne souhaitez pas être diffusé, il faudra venir indiquer une baisse de 100 % dans les ajustements d’enchères. 

Phase 2 et résultats ?

Pour résumer, le lancement de Microsoft Audience Network en France va apporter une visibilité supplémentaire à vos campagnes Search.

La seconde phase du lancement devrait s’enclencher rapidement et proposer des campagnes Display dédiées ainsi que la possibilité d’utiliser le réseau partenaire Microsoft. Ce qui devrait permettre d’enrichir et d’élargir la solution. 

Concernant les résultats, nous devrions recevoir une partie des retombées le 23 septembre, avec la conférence Retail Ready de Microsoft. En attendant, vous pouvez retrouver l’ensemble des informations ici.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez directement l’un de vos consultants experts Adspring. Nous serons ravis de vous accompagner dans la mise en place de vos stratégies digitales.

Plus
Google Ads Covid-19
Coronavirus & Google Ads : Nos Conseils

Contexte Coronavirus

Depuis début mars 2020, les requêtes observées sur le moteur de recherche www.google.fr démontrent un intérêt croissant pour les liens d’information et d’actualité au détriment des liens commerciaux (payants).

La plateforme publicitaire Google Ads voit ses impressions (= la demande marché) chuter de 33% à 71%, selon les secteurs. Le Voyage et la Mode figurant parmi les plus touchés.

Actuellement, l’utilisateur cherche davantage à s’informer et à s’organiser (home office/travail partiel), plutôt qu’à consommer.

Néanmoins, ces dernières semaines, la crainte d’une pénurie alimentaire a conduit les internautes à sursaturer les sites de courses en lignes tels que Leclerc Drive ou Auchan Direct, puis à se tourner en masse vers les produits d’hygiène et para-pharmaceutiques.

Les croissances suivantes ont été observées :

  • x30 sur le gel hydro alcoolique
  • x5 sur le savon liquide
  • x7 sur les lingettes désinfectantes
  • x6 sur le papier toilette

Papier toilettes SEM

 

Dans ce contexte de télétravail et/où de chômage technique, on observe encore, parmi les produits/services qui tirent leur épingle du jeu, les :

  • Livres /ebooks /Livre Audios
  • Plateformes de Streaming (Netflix loin devant les autres)
  • Outils de collaboration en ligne (+2,2 millions de clients pour l’application Zoom)
  • Box alimentaires, livraisons de plats à domicile
  • Sports en ligne
  • Activités et jeux pour Enfant
  • Imprimantes multifonctions
  • Articles de Jardinage & Bricolage

Jusqu’à présent, de nombreux secteurs d’activité semblent épargnés, voire temporairement boostés, par la crise du COVID-19. Mais ils constituent une minorité. Pour tous les autres, il va falloir adapter son activité et ses campagnes Google Ads.

 

Que faire de vos campagnes de publicité Google Ads ?

 

CAS N°1

Vous n’êtes plus en capacité de proposer vos articles/services pour des raisons de production ou de livraison.

Dans ce cas, la question ne se pose pas : coupez tout ! 

Plus question de dépenser un centime sur le PPC (et c’est Adspring, une agence SEA qui vous le conseille).

Une exception peut-être : vos campagnes de notoriété. Libre à vous de les conserver ou de les amplifier, en attendant des jours meilleurs pour le commerce.

 

CAS N°2

Vous êtes toujours en capacité de proposer vos articles/services, mais votre chiffre d’affaires baisse nettement.

Ici, l’erreur pourrait consister à couper complètement vos campagnes du réseau de recherche Google en cédant à la frilosité ambiante ou à un mimétisme de marché. Vos concurrents ont peut-être tort.

Il est important d’observer l’évolution récente de vos taux de conversion et de vos coûts au clic. La logique du Search veut qu’un clic payant = une recherche = un intérêt = une intention d’achat.

Cette suite logique vaut même en temps de Coronavirus. Elle vaut quelque soit le contexte.

Dans la majorité des cas, évitez de vous focaliser sur votre chiffre d’affaires et concentrez-vous sur vos KPI de rentabilité (COS, IC/CA, ROI, CPA, CPL…). Si ces derniers semblent se dégrader, il vaudra mieux penser à des ajustements d’enchères et de ciblages à la baisse, plutôt qu’à une coupure sèche qui aggraverait votre manque à gagner.

Dans ce contexte, nous vous recommandons aussi d’utiliser pleinement vos audiences Search (RLSA) afin de concentrer votre visibilité auprès d’un public encore plus qualifié.

Ces conseils valent dans une logique de “recherche”. Google Shopping est donc concerné au premier chef.

En revanche, pour vos campagnes de Display Targeting nous vous conseillons de couper purement et simplement. Conservez un filet de diffusion en retargeting si une opération commerciale est en cours.

 

CAS N°3

Vous êtes toujours en capacité de proposer vos articles/services, mais votre rentabilité est clairement impactée.

Nous sommes dans le cas d’un taux de conversion dégradé. Même si vos volumes d’impressions ne chutent pas, il vous faut agir !

Dans l’immense majorité des cas, qu’il s’agisse d’e-commerce ou de lead generation, la meilleure reco possible est de réduire la voilure. N’hésitez pas à couper la diffusion de vos campagnes “secondaires” ou moins performantes pour vous concentrer sur vos campagnes “vaches à lait”.

Plutôt que de stopper définitivement ces dernières, pensez à

  • ajuster un cpc très bas 
  • réduire les enchères sur les devices moins performants
  • baisser la diffusion sur les zones géographiques moins rentables
  • faire des choix de diffusion plus drastiques par âge ou par sexe (DFSA)
  • prévoir un ajustement d’enchère particulier sur vos audiences de retargeting (RLSA)

Dans le cas d’une diffusion en Automation avec CPA Cible ou ROAS Cible : exigez un meilleur CPA ou ROAS, quitte à dégrader vos volumes.

Ces campagnes automatisées performent en grande partie grâce à un algorithme basé sur l’historique de votre compte. Leur relance suppose donc une grande inertie.

Pensez-y ! Lorsque le COVID-19 sera derrière nous (très vite, espérons), vous bénéficierez probablement d’un petit avantage sur vos concurrents.

D’ici là, bon courage à tous !

 

Pour tout renseignement complémentaire, contactez directement l’un de vos consultants experts Adspring. Nous serons ravis de vous accompagner dans la mise en place de vos stratégies digitales.

À bientôt !

Plus
Marques Reseller Google Ads
Google Ads™ et sa nouvelle politique des Marques

Revendeurs, Annoncez sur toutes les Marques !

Google vient d’updater sa « Trademark Reseller Policy »

Cette nouvelle politique de protection des marques autorisera désormais les annonceurs à utiliser la marque des produits qu’ils vendent sur leur site Internet.

L’utilisation des noms concurrents et des marques comme mots-clés était déjà totalement légale. Désormais, il vous suffira d’être annonceur “revendeur” d’une marque pour afficher librement cette dernière dans votre annonce commerciale Google Ads.

Une aubaine pour les e-commerces en développement ! Vous pourrez intégrer vos marques dans les titres et les descriptifs de vos annonces search. Voilà de quoi booster vos CTR (taux de clics).

Exemple :

Vous vendez des volets roulants Somfy sur votre site web mais aujourd’hui, Somfy interdit strictement à Google de citer sa marque (en dehors des annonces de www.somfy.fr). Aucune annonce titrant sur « Somfy » ne peut donc être générée via la plateforme Google Ads (ex Adwords). Voir capture ci-dessous.

Exemple résultat Google

Dorénavant, Google ne permettra plus cette restriction et vous autorisera à créer un titre d’annonce incluant « Volets Roulants Somfy » s’il est avéré que vous vendez les produits de la marque.

En plus des biens de consommation classiques, la mesure concernera les produits en rapport direct avec ces biens (pièces de rechange, compatibles, etc.) ainsi que les prestations de service.

De fait :

  • un vendeur de chaussures pourra titrer sur « Chaussures Louboutin »
  • un loueur de véhicule sur « Location BMW »
  • un réparateur de mobiles sur « Réparation iPhone »

Évidemment, les firmes souhaitant encadrer strictement l’utilisation de leur marque risquent de ne pas apprécier la nouvelle. En revanche, les revendeurs proposant un large choix de marques devraient en profiter un maximum.

Attention !

Il existe toutefois des limites à l’emploi des marques dans les annonces :

  • Si vos annonces citent une marque dans une démarche purement concurrentielle
  • Si le lien de votre annonce ne renvoie pas vers un contenu en rapport la marque utilisée
  • Si vos annonces ne permettent pas clairement à l’utilisateur de vous identifier comme revendeur ou propriétaire de la marque

À ce jour, Google a déjà déployée sa nouvelle “Trademark Reseller Policy” en Australie, au Canada, en Irlande, en Nouvelle-Zélande, au Japon, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

La France, l’Allemagne, le Portugal et l’Espagne seront concernés avant décembre 2018. Tenez-vous prêts !

Pour plus d’infos, contactez directement l’un de vos consultants experts Adspring. Nous serons ravis de vous accompagner dans la mise en place de vos stratégies digitales.

Plus
adwords annotations title
AdWords : Annotez vos Graphiques !

Nouveau sur AdWords

La fonctionnalité “Annotations” était déjà disponible sur Google Analytics, elle débarque désormais sur Google AdWords en avril.

Avec les Annotations AdWords, vous pourrez désormais ajouter vos notes personnalisées sur vos graphiques à partir de la nouvelle interface de gestion Google AdWords.

Annotation


Particulièrement Utile

Cette fonctionnalité vous aidera dans l’analyse de vos performances et dans le pilotage de vos campagnes au quotidien. Vos modifications d’importance resteront bien visibles : passage au CPA cible, ajustements d’enchères manuelles, modification du modèle d’attribution, etc.


Très pratique : vous suivrez l’évolution de vos actions directement dans Adwords sans avoir à consulter vos notes extérieures.

De plus, ces annotations seront également visibles par les autres utilisateurs ayant accès au compte.

 

La fonctionnalité “Annotations” sur Google AdWords sera live courant avril 2018.

 

Pour plus d’infos, contactez directement l’un de vos consultants experts Adspring. Nous serons ravis de vous accompagner dans la mise en place de vos stratégies digitales.

 

Plus
Facebook Messenger : nouvel espace publicitaire !

Vous faites certainement partie des nombreux utilisateurs du service de messagerie Facebook Messenger. Si vous pensiez pouvoir mener vos conversations tranquillement, attendez-vous à l’apparition de publicités dans votre fenêtre de conversation.

Un nouveau moyen d’accroitre la part de marché Facebook

Alors que les recettes publicitaires de Facebook sont en pleine croissance, le géant Américain trouve un nouveau moyen de les accroitre plus encore. Facebook, Instagram, Audience Network et maintenant : Messenger.
Pourquoi ? pour toucher les clients lorsqu’ils sont actifs sur le réseau social et donc plus réceptifs. Les publicités Messenger toucheront près d’1,2 milliard d’utilisateurs, directement dans la fenêtre de conversion et bientôt, sur la page d’accueil de leur application Messenger.

A terme, Facebook fera de son service de messagerie, une plate-forme incontournable de la relation client. Vous pourriez donc recevoir des messages privés promotionnels, de la même façon qu’un de vos amis démarre une conversation avec vous. A vous de bien paramétrer vos notifications… 😉

 

Plus

Copyright © Adspring 2005-2019 - Agence d'Acquisition Digitale à Lille, spécialiste Traffic Management : Google Ads / Google Shopping / Bing Ads / Facebook Ads / Display / Retargeting - Mentions légales