Amazon, le géant américain de la vente en ligne, se prépare à lancer sa propre plateforme d’annonces publicitaires, baptisées « Amazon Sponsored Links ». Destiné à concurrencer directement Google Adwords, ce programme devrait être lancé avant la fin de l’année. Jeff Bezos, le PDG d ‘Amazon, a d’ores et déjà supprimé les annonces Google sur son site …

 SITUATION ACTUELLE

Amazon, qui a réalisé 700 millions de dollars de chiffre d’affaires grâce à la publicité l’année passée, pourrait atteindre le milliard de dollars en 2014. En développant son propre moteur de liens sponsorisés, c’est 250 millions de visiteurs uniques qu’Amazon toucherait à travers le monde, rien que sur son site. Mais le projet ne s’arrête pas là : au départ prévu pour remplacer les liens Google sur son site Amazon.com, les « Amazon Sponsored Links » devraient finalement s’étendre à de nombreux sites, et devenir un concurrent direct de Google Adwords.

Cette rivalité entre les deux géants du Web, a été accrue en 2012, lorsqu’Amazon avait dépassé Google en part de requêtes les plus lucratives, en passant entre 2009 et 2012 de 18% à 30%. Dans le même temps Google chutait de 25% à 13% en part de requêtes shopping. Pour contrer cette perte de vitesse, Google avait lancé sa plateforme « Google Shopping » et « Google Shopping Express », destinée à livrer directement au consommateur les produits commandés et ainsi concurrencer Amazon.

QUELLE STRATÉGIE POUR AMAZON ?

Amazon proposera dans un premier temps aux annonceurs de promouvoir leurs produits sur le site Amazon.com, sous forme d’annonces disposées sur le côté, en se rémunérant au coût par clic.

 

Offre Amazon Advertising

Le programme devrait s’étendre à de nombreux sites par la suite.

Amazon est l’une des seules entreprises à posséder une base de données aussi riches, comprenant des données comportementales des internautes, des données personnelles, sur plus de 250 millions de personnes. Ainsi, chaque annonce serait adaptée et extrêmement précise en fonction de chaque requête.

De plus, avec sa réputation commerciale agressive (exemple : la Kindle, dont les bas prix ont bouleversé le marché des tablettes), on peut imaginer une période de pénétration de marché pendant laquelle les coûts par clic seraient extrêmement bas.

 

Quentin Stephan

Bénéficiez de conseils d’experts

Appelez-nous au +33 (0)3 20 99 03 21

ou envoyez-nous un message

Réponse sous 24h

Autres contenus qui pourraient vous intéresser :